Newsletter 4 / 20.04 -Coronavirus et entreprises : l’ARCAM vous informe

Newsletter 4 / 20.04 -Coronavirus et entreprises : l’ARCAM vous informe

Soutien aux entreprises et indépendants : Le Canton met en place un chatbot

Informez-vous sur les mesures de restrictions et/ou de soutien pertinentes dans votre situation grâce à un chatbot spécialement prévu à cet effet. Il vous permettra d’échanger directement avec les professionnels du canton. 

Chatbot du Canton

Egalement, sont réunies ci-dessous les sources officielles d’informations sur les mesures en place pour les entreprises et leurs modalités. 

FAQ : réponses aux questions des entreprises, commerçants et indépendants vaudois

Pour toutes vos questions sur le COVID-19 à l’Etat de Vaud,
un seul numéro : 021 338 08 08 

Sortie de crise en 3 étapes annoncées par le Conseil fédéral

Le Conseil fédéral l’a annoncé en conférence de presse jeudi 16 avril, dès le 27 avril prochain, les hôpitaux pourront à nouveau pratiquer toutes les interventions, y compris celles qui ne sont pas urgentes. Les cabinets médicaux, les salons de coiffure et de massage et les instituts de beauté pourront également rouvrir, de même que les magasins de bricolage, les jardineries, les pépinières et les fleuristes – à condition toutefois de garantir la sécurité des clients et des employés. Si l’évolution de la situation le permet, l’école obligatoire et les autres magasins devraient rouvrir leurs portes le 11 mai. Le Conseil fédéral a par ailleurs précisé les mesures à prendre pour protéger les employés vulnérables.

1ère étape : 27 avril 2020

Dans un premier temps, soit à partir du 27 avril, le Conseil fédéral a décidé d’assouplir les restrictions pour les activités qui n’impliquent que peu de contacts directs, qui n’occasionnent pas de flux importants de personnes et pour lesquelles il est facile de mettre en place des plans de protection. (…) Les magasins d’alimentation qui proposent d’autres marchandises en plus des biens de consommation courante pourront rouvrir toute leur surface de vente.

2ème et 3ème étapes : 11 mai et 8 juin 2020

À partir du 11 mai, le Conseil fédéral prévoit de rouvrir les écoles obligatoires, les autres magasins et les marchés. Le Conseil fédéral entend prendre une décision à ce sujet le 29 avril. Dans une troisième phase, prévue à partir du 8 juin, ce sont les écoles professionnelles et du secondaire II ainsi que les hautes écoles qui devraient rouvrir leurs portes. À la même date, le Conseil fédéral prévoit de rouvrir les établissements de divertissement et de loisirs, et d’assouplir l’interdiction de rassemblement. Il doit se prononcer sur les détails de cette étape le 27 mai prochain.

> Plus de détails dans le communiqué du 16 avril 2020

Extension des APG à davantage d’indépendants

Le Conseil fédéral a par ailleurs décidé d’étendre le droit à l’allocation pour perte de gain COVID-19. Les indépendants qui ne sont touchés qu’indirectement par les mesures officielles de lutte contre la pandémie auront aussi droit à une allocation s’ils sont autorisés à travailler, mais que leur activité a diminué ou pris fin à cause desdites mesures, à l’exemple des chauffeurs de taxi.

« Pour éviter des cas de rigueur, le Conseil fédéral élargit le droit à l’allocation pour perte de gain COVID-19 aux indépendants qui ne sont pas directement concernés par la fermeture des entreprises ou par l’interdiction de manifestations, à condition que le revenu de l’activité lucrative soumis à l’AVS soit supérieur à 10 000 francs, mais ne dépasse pas 90 000 francs. Le montant maximal de l’allocation est de 196 francs par jour, soit 5880 francs par mois, comme pour les autres ayants droit à l’allocation pour perte de gain COVID-19. Le droit prend naissance rétroactivement à compter du 1er jour du déclin de l’activité, mais au plus tôt le 17 mars 2020, et il prend fin après deux mois, mais au plus tard avec la levée des mesures destinées à lutter contre la pandémie de coronavirus. Les caisses de compensation pourront demander la restitution des prestations indûment perçues. (…) »

Le droit à l’allocation des parents d’enfants en situation de handicap qui doivent les garder à la maison sera en outre étendu aux enfants jusqu’à l’âge de 20 ans.

Aides aux locateurs et aux bailleurs commerciaux

L’Etat débloque une aide à fonds perdu à hauteur de 20 millions pour soulager la charge locative des petits commerçants et restaurateurs.

Moyennant une convention passée entre les parties signataires d’un bail commercial, l’Etat versera une aide ponctuelle et à fonds perdu représentant un quart du loyer que doivent assumer les petits commerçants et restaurateurs. Ce soutien concerne les mois de mai et de juin réunis et est plafonné par bail à 2500 francs. 

Conditions pour obtenir cette réduction de loyer:

  • Exploiter un commerce ou un établissement public
  • Avoir signé la convention avec votre bailleur
  • Votre activité a dû cesser entièrement ou partiellement
  • Votre loyer fixe mensuel (hors charges) ne dépasse pas 3’500.-, respectivement 5’000.- pour les titulaires d’une licence de café-restaurant

SEFA, partenaire de la plateforme de soutien aux commerçants

Dans la précédente newsletter était présentée la plateforme de soutien aux commerces du district de Morges. Pour rappel, cette plateforme a pour but de soutenir les commerces locaux en achetant leurs produits ou services sous forme de bons cadeaux, à faire valoir une fois la crise terminée.

SEFA s’engage aux côtés de cette initiative et investit CHF 125’000.- dans la plateforme à l’occasion de son 125ème anniversaire ! Elle invite tous ses clients et partenaires à s’inscrire sur la plateforme afin de prendre part au service et de bénéficier de bons cadeaux majorés de 20%, dont la différence sera offerte par SEFA en guise de contribution.

Inscrivez-vous sans plus attendre !

> Plateforme de soutien aux commerces locaux

Santé et sécurité au travail : Plan de protection

Le Pôle Inter-entreprise de Santé au Travail se met à disposition pour soutenir et orienter les entreprises de l’ARCAM dans la mise en place du plan de protection de la santé tel que mentionné sur l’Ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus.

Afin de remplir les conditions de reprise des activités, les PME doivent être en mesure de présenter les actions prises pour assurer la continuité de leurs activités tout en garantissant la protection de la santé de leurs collaborateurs et en limitant la propagation du virus.

Notre partenaire Pist Consulting propose aux entreprises de la région un plan de protection, axé sur 5 niveaux d’actions :

  • Organisation : conseil et accompagnement dans les décisions en lien avec la protection de la santé en orientant le plan de continuité des activités.
  • Individuel : confidentialité des données des collaborateurs, suivi des personnes vulnérables et en confinement, permanence téléphonique
  • Poste de travail : conditions et mesures pour continuité de l’activité, assurer le maintien des postes de travail, soutien en cas de situation conflictuelle ou organisationnelle.
  • Hygiène du travail : analyse et recommandation mesures d’hygiène, mise à disposition documents relatifs aux inspecteurs du travail en cas de contrôle.
  • Information et sensibilisation : prévention des éventuels symptômes covid19, information sur gestes barrières, diffusion des messages de prévention

Pour toute question concernant le plan de protection : Mme. Maryama Inani // +41 78 609 49 19

Santé et sécurité au travail : Programme pandémie

En complément, Pist Consulting propose un programme plus détaillé, le programme pandémie et post pandémie, sous forme d’ateliers.

Il a pour but de :

  • Apporter l’appui nécessaire aux entreprises dans la définition et la mise en oeuvre de prévention sanitaire adéquat (selon la Directive MSST 6508)
  • Soutenir les efforts des entreprises amenées à accroître ou adapter leur activité
  • Accompagner collaborateurs et managers pour développer un modèle résiliant
  • Orienter et contribuer plus globalement à une culture de changement

Cette approche permet de diagnostiquer l’impact de la crise, de soutenir l’entreprise vers un plan d’action concret pour la protection de la santé et de la sécurité au travail, de maintenir un équilibre dans son système tout en favorisant l’évolution vers l’émergence et la compréhension des besoins humains de l’entreprise.

  • Déroulement : les ateliers peuvent s’effectuer à distance via des vidéo conférences et également au sein de l’organisation en tenant compte des critères barrières, pour cela un quota de 5 personnes est autorisé jusqu’à nouvel avis.

+ d’info & tarifs

Un rabais de 20 % est accordé aux entreprises membres de l’ARCAM. Un délai de paiement peut également être demandé en cas de difficulté de paiement.

Pour vous inscrire : Mme. Maryama Inani // +41 78 609 49 19

Solutions pour les entreprises en difficultés

Notre partenaire Etude Vuffray & Derry – Etude d’agents d’affaires brevetés détaille ici les différentes mesures de soutien prise par le Conseil Fédéral et les mesures d’assainissement.

Toutes ces dispositions peuvent être utilisées par les petites et moyennes entreprises et les indépendants.

Commandez vos masques de protection auprès de nos partenaires

> Masques 3 plis – minimum de commande 2’000 unités

> Masques 3 plis – minimum de commande 7’800 unités & Masques FFP2 – minimum de commande 2’000 unités

Gestion de la crise actuelle : L'ARCAM vous accompagne

Nous mettons à jour régulièrement la page spéciale sur notre site www.arcam-vd.ch/coronavirus/.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter :

N’oubliez pas que vous pouvez adhérer à la plateforme économique de l’ARCAM en vous inscrivant via le formulaire suivant !

Cela vous permettra de profiter de nombreux services gratuits ou à tarifs préférentiels proposés par l’ARCAM.

Portez-vous bien ! 

X