Projet pilote AIPCV

Introduction

Pour rappel, la piscine de La Sarraz a été construite en 1963. Après plus de 50 ans d’existence, des travaux de mise en conformité et de rénovation doivent être entrepris. Afin de pérenniser cette infrastructure régionale, l’association intercommunale de la piscine et du camping de la Venoge (AIPCV) a été constituée en juin 2011, regroupant les 19 communes-membres dans le but d’administrer et de gérer le complexe intercommunal de la piscine et du camping comprenant notamment des immeubles en propriété ou sous forme de droits de superficie à Pompaples et La Sarraz, ainsi que les bâtiments et installations qui y sont implantés.

L’AIPCV a mandaté le bureau ERBAT architectes afin de constituer un dossier de rénovation des infrastructures de la piscine et du camping. Ce dossier a été soumis à l’assemblée générale qui a eu lieu le 5 juillet 2016 (annexe 1). Il prévoit les travaux de transformation et d’assainissement des bâtiments, des installations sanitaires, des bassins et du camping de la Venoge pour un montant de frs 5’100’000.-. La demande de crédit a été acceptée et le début des travaux est prévu en automne 2016 pour permettre une réouverture publique au printemps 2017. Les coûts des travaux ont été basés sur le retour de devis et de soumissions.

L’AIPCV a sollicité l’appui de l’ARCAM en janvier 2016. Une séance d’information sur le dossier, en présence de Mme Sandra Mordasini, a permis de confirmer qu’aucun soutien financier ne pouvait être accordé ni par l’ARCAM, ni par le biais de la LADE, notamment en regard de l’aspect non-économique du projet. Par contre, nous avons identifié que cette nouvelle infrastructure pouvait être mieux valorisée en développant des activités camping (nouvelles nuitées) et en apportant une meilleure visibilité par un développement de sa communication (nouveaux utilisateurs, visiteurs).

www.piscinedelavenoge.ch

Une pré-étude interne ARCAM a soulevé les points suivants :

  • Il y a un potentiel de nouveaux publics cibles pour cette infrastructure régionale (cyclotouristes SwissMobile, varappeurs des falaises de Saint-Loup, randonneurs « Sur le pas des Huguenots », et les VTTistes et autres touristes de passage) ;
  • l’offre d’accueil actuelle de la région est quasi inexistante ;
  • une évaluation financière a notamment mis en évidence les retombées directes et indirectes de la création d’un village de PODS.

Ce rapport est bien sûr une pré-étude et doit faire l’objet d’une démarche complémentaire afin d’affiner les concepts (taille critique du camping, organisation de ce dernier et son exploitation par une structure professionnelle). Le comité de l’ARCAM a dès lors décidé dans sa séance du 6 juin 2016 de créer une commission régionale (annexe 3). Cette commission spéciale sera chargée d’étudier les conditions d’accueil du district au niveau des campings et des autres hébergements, et pourra identifier les développements futurs et établir une vision régionale.

Campagne de recherche de fonds par un financement participatif

Projet pilote de l’ARCAM

Dans la conduite de nombreux dossiers régionaux, l’ARCAM est confrontée à l’établissement de business plan. Souvent impliqués à la recherche de financements alternatifs, l’opportunité existe de « monter » des recherches de fonds par le biais de plateformes de financement participatif du type « wemakeit ». Cette tendance n’est pas encore courante mais devient une démarche attrayante.

Les avantages de passer par une plateforme commune sont de bénéficier de ses conseils et de la visibilité de son site tout en assurant une certaine crédibilité par rapport aux porteurs de projet. Par contre, dans le cas de projets régionaux portés par les communes et les associations régionales, ces avantages ne sont pas déterminants. En effet, la présence de ces acteurs étatiques est de nature à apporter de plus grandes garanties tout en profitant de canaux directs de promotion auprès du public ou des entreprises.

Dès lors, l’ARCAM souhaite mener un projet pilote en proposant d’établir une campagne de recherche de fonds par le biais d’un financement participatif, mais basé sur une campagne de communication utilisant les nouveaux outils de communication (facebook, site internet, trailer, etc.). L’innovation de ce projet pilote consiste en :

pour le porteur de projet, de lancer une campagne de communication sous la forme proposée dans l’offre MAP SA, comprenant une recherche de fonds, plutôt que de s’inscrire à une plateforme de financement participatif, qui prend en passant 10% de la levée de fonds.

Infos sur www.piscinedelavenoge.ch

Pourquoi la piscine de la Venoge, située à La Sarraz ?

La piscine de la Venoge se prête bien à ce projet pilote, car elle est une infrastructure régionale reconnue et soutenue par une association intercommunale de 19 communes et par l’ARCAM. Le financement de ce projet est assuré sur le plan des bassins et des structures d’accueil (vestiaires et bâtiment principaux) pour un montant de frs 5’000’000.-, mais le développement de ses activités ludiques, notamment par la pose d’un nouveau toboggan, pourrait être soutenu au travers d’une recherche de fonds idoine. Les coûts liés à la réalisation de ce programme ludique se monte à frs 170’000.-, prétexte à recherche de fonds auprès du public et des entreprises de la région.

Les avantages d’une telle démarche sont doubles :

  • ils permettent de lever des fonds et de communiquer sur les investissements consentis par les communes ;
  • ils permettent d’améliorer la visibilité de cette infrastructure, de fidéliser les utilisateurs locaux, de lui apporter un outil de promotion propre à augmenter sa fréquentation et ainsi de diminuer ses coûts d’exploitation.

Pour s’assurer de la bonne conduite du projet-pilote de l’AIPCV, il est prévu un accompagnement par MAP SA de deux ans sur les outils de communication développés et une formation permettant au personnel attitré d’acquérir les bonnes pratiques en la matière.

Formation et exemple pour la région

Cette démarche innovante doit faire école et il est prévu dans ce projet pilote mené par l’ARCAM de donner deux séances d’information/formation auprès des membres de l’Office du tourisme de Morges avec l’appui de MRT.

Conclusions

L’ARCAM désire conduire un projet pilote consistant à organiser une levée de fonds pour financer une infrastructure régionale tout en développant un nouveau moyen de communication. Cette démarche est tout-à-fait originale et donne l’opportunité aux porteurs de projets et autres acteurs touristiques de la région d’avoir un exemple pratique des outils de communication et de leur utilisation à des fins de fidélisation de leur clientèle et de financement.

Pour se faire, l’ARCAM s’appuie sur les compétences reconnues du bureau MAP SA selon son offre du 26 juillet 2016. Elle se monte à frs 26’000.-. Une demande LADE est rédigée par l’ARCAM pour un soutien de 50% à fonds perdu au titre de projet pilote.

Une formation est également prévue dans le cadre du mandat pour en assurer l’organisation d’un cours à l’attention des membres de l’Office du tourisme de Morges (MRT).

Cette démarche sera complétée par la création d’un village de PODS dans le courant du printemps 2017. Sous la forme d’un camping régional, la commission ARCAM sera amenée à développer ce site.

arcam
rue neuve 1 cp 77
1304 cossonay

tél : 021 862 22 75
fax : 021 862 22 77

info@arcam-vd.ch